Contactez-nous

News

Agenzia delle Entrate, enfin sappiamo cosa è successo : la vittima degli hacker è un’altra

Publié

le

par

Agenzia delle Entrate, enfin sappiamo cosa è successo : la vittima degli hacker è un'altra

L’Agence des Entrées n’a jamais été victime d’un attentat informatique, mais nous le savons maintenant avec certitude. Les données rubriquées proviennent d’un studio de commerciaux.

Dunque, qui a piraté qui ? Cette semaine, la nouvelle d’une attaque informatique contre l’Agence des Entrées a été diffusée. Une attaque à laquelle a participé le prolifique groupe de hackers Lockbit. “Nous avons déposé ou divulgué en ligne plus de 70 Go de matériel endommagé”. Le plus classique des scripts.

Puis quelque chose ne s’est pas produit. Nonobstant les affirmations du hacker, Sogei et l’Agence des entreprises avaient initialement smentito que les serveurs avaient été compromis. Une affirmation qui a été réfutée par la suite :

En ce qui concerne les informations parues dans le domaine social et communiquées par certains organismes de presse concernant la perte présumée de données dans le système d’information fiscale, l’Agence delle Entrate précise qu’elle a immédiatement demandé un rapport et des informations à Sogei Spa, società pubblica interamente partecipata dal Ministero dell’Economia e delle Finanze, che gestisce le infrastrutture tecnologiche dell’amministrazione finanziaria. Dagli accertamenti tecnici svolti, Sogei esclude che possa essersi verificato un attacco informatico al sito dell’Agenzia

si legge nel comunicato della partecipata che i occupa dei servizi informatici dell’Agenzia delle Entrate e di diverse altre realtà della PA e del Governo.

Pour résoudre ce problème, une nouvelle communication a été envoyée, cette fois par le Studio Teruzzi Commercialisti Gesis srl. La confusion provient uniquement du fait que le matériel envoyé au studio professionnel présentait l’intention de l’agence.

En ce qui concerne les articles publiés cette semaine sur certains médias en relation avec une tentative présumée de piratage de l’Agence des Entrées, nous ne pouvons pour l’instant qu’affirmer ce qui suit. Les données publiées dans ces articles, pour autant que cela soit possible, ne proviennent pas du serveur de l’Agence des Entrées mais d’un de nos serveurs qui a fait l’objet d’une récente tentative d’intrusion pirate qui a abouti à la destruction de nos fichiers et à l’extraction de données, avec une relative richesse de risque.

A lire aussi :   Amazon a racheté iRobot, la société qui produit les Roomba.

Tale tentativo ha avuto esito negativo in quanto i nostri sistemi di backup e di antintrusione hanno evitato qualsiasi perdita di dati e limitato l’esfiltrazione di dati ad una minima parte, in corso di accertamento, di quelli presenti nei nostri server. En particulier, environ 7% des données ont été filtrées.

Lockbit, questa volta, avrebbe fatto cilecca, stando a quanto dichiarato dai commercialisti dello studio Teruzzi. La communication continue :

De ce point de vue, environ 90 % des bases de données sont constituées de versions obsolètes de programmes de gestion et sont donc inutilisables. Il n’y a pas de conséquences significatives sur nos activités et celles de nos clients. Sono state informate le parti direttamente interessate, incluse le competenti autorità.

Pour l’instant, nous ne pouvons pas fournir d’autres informations car nous ne souhaitons pas apporter de modifications à l’enquête actuelle.
25/7

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir aussi