Contactez-nous

News

Les taxis traditionnels sont déjà pris en charge par l’application Uber : la multinationale s’allume avec Radiotaxi 3570.

Publié

le

par

Les taxis traditionnels sont déjà pris en charge par l'application Uber : la multinationale s'allume avec Radiotaxi 3570.

A partir d’aujourd’hui, il sera possible de prendre le bus dans les taxis de la Coopérative Radiotaxi 3570 en utilisant l’application Uber.

A partir d’aujourd’hui, il sera possible de prendre le bus dans les taxis de la Coopérative Radiotaxi 3570 en utilisant l’application Uber. Pour le moment, le partenariat concerne exclusivement Rome, mais l’objectif annoncé est d’étendre ce service à d’autres villes italiennes.

Il y a plus de 3 700 taxis de la coopérative qui travaillent à Rome. Uber rivalise avec la centralité de son application à l’intérieur de la capitale : au cours des trois derniers mois, l’application a été utilisée environ 2 millions de fois par des touristes et des résidents. Des chiffres importants qui, à l’heure actuelle, ne concernent pas seulement les taxis traditionnels. De plus, Uber prend un pourcentage sur chaque course.

Il suffit d’ouvrir l’application d’Uber à Rome et ensuite de sélectionner la destination et le type de service que vous voulez utiliser : NCC ou le taxi du 3570. Les paiements sont effectués avec une carte de crédit et un compte bancaire, toujours sur l’application.

È uno strumento in più, considerato che l’accordo con Uber non sostituisce l’app It-Taxi, che poteva già essere utilizzata per prenotare le corse da smartphone.

Ce lancement permettra à la capitale de faire un grand pas en avant dans la mobilité urbaine. Aujourd’hui, nous confirmons notre engagement à travailler avec la compagnie de taxis, à créer des synergies et des opportunités de croissance qui pourront servir d’exemple à l’ensemble du secteur, mais surtout à offrir aux gens un service toujours plus accessible, transparent et fiable.

A lire aussi :   Les nouveaux iPhone 14 n'arriveront probablement qu'en septembre, sans rituels.

a commenté Lorenzo Pireddu, directeur général d’Uber Italia.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir aussi