Contactez-nous

News

Taiwan, offline il sito della Presidenza durante la visita di Nancy Pelosi : “opera di hacker cinesi”

Publié

le

par

Taiwan, offline il sito della Presidenza durante la visita di Nancy Pelosi : "opera di hacker cinesi"

Pendant la visite de la présidente du Congrès américain Nancy Pelosi à Taïwan, les services informatiques de l’île ont été endommagés par une attaque DDoS.

Lors de la visite de la présidente du Congrès américain Nancy Pelosi à Taiwan, les services informatiques de l’île ont été attaqués brutalement. Il semble qu’il s’agisse d’une opération des hackers chinois.

È l’ennesima prova di forza – per fortuna solamente simbolica – della Cina in segno di protesta contro la visita della politica statunitense. Alors que l’avion dans lequel se trouvait Pelosi était sur le point d’atterrir à Taïwan, la Chine a toléré une série d'”exercices militaires” spectaculaires, déclenchant divers missiles anti-aériens et faisant décoller ses propres bombardiers.

Nelle stesse ore alcuni siti delle istituzioni di Taiwan sono stati mandati offline da un attacco DDoS, verosimilmente condotto da alcuni hacktivisti cinesi – cioè hacker che agiscono per motivi politici, non formalmente legati al governo cinese.

En particulier, le site de la présidence de Taïwan a été pris d’assaut. Le trafic – selon un porte-parole du gouvernement – provenait de l’extérieur des frontières nationales. Le site de la présidence taïwanaise a été bombardé par un volume de trafic 200 fois supérieur à la normale. Secondo fonti delle istituzioni, i disservizi sarebbero durati circa 20 minuti, dopo di che i tecnici del governo sarebbero riusciti a ripristinare le normali funzioni del sito. Selon d’autres sources, dont le site d’Engadget, les problèmes dureraient en réalité beaucoup plus longtemps.

La solidarité de l’Amérique avec les 23 millions de personnes qui vivent à Taïwan n’a jamais été aussi importante. Aujourd’hui, le monde est confronté à un choix : autocratie ou démocratie.

A lire aussi :   TikTok : de nouvelles données révèlent que Facebook s'est effondré cette année.

a twitté Nancy Pelosi peu avant son atterrissage sur l’île.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir aussi